16 juillet 2024

Actualités actions

Dernières infos de l’année : bonnes vacances à toutes et tous ! [Màj du 16-07-24]

Dernières infos de l'année : bonnes vacances à toutes et tous ! [Màj du (…)

L’activité du SNES-FSU pour conseiller, informer et défendre les collègues va se poursuivre pendant une partie de l’été. Les équipes militantes restent mobilisées pour aider les collègues, en particulier les TZR, les stagiaires et les non-titulaires.

Retrouvez ci-dessous nos derniers articles et notre édito de fin d’année :

Actualité

 Lire communiqué FSU, UNSA, CGT Educ’action, SUD Education, FNEC-FP-FO, CDFT du 12 juillet : des urgences pour l’Ecole

 Lire communiqué FSU, UNSA, CGT, Solidaires, FO, CFDT, CFE-CGC du 11 juillet : les exigences sociales doivent être entendues

 Lire Tribune collective du 10 juillet à l’appel de la LDH : RÉPONDRE À L’URGENCE SOCIALE, ENVIRONNEMENTALE ET DÉMOCRATIQUE

Carrières / Mutations / Métiers

 Hors-classe 2024 : résultats, reclassement et analyses
 Classe exceptionnelle 2024 : résultats, reclassement et analyses
 Accès au corps des agrégéses par liste d’aptitude : résultats et analyses
 Mutations intra 2024 : révisions d’affectation, recours, suivi syndical
 TZR : affectations, suivi syndical et réunion de rentrée néo-tzr
 CAPA du 3/07/24 : « congés de formation » et « refus de titularisation des stagiaires »

Stagiaires, concours, entrée dans le métier :

Les militantes de la section académique du SNES-FSU informent, conseillent et accompagnent les lauréates de concours dans leurs démarches pendant l’été. Vous pouvez nous contacter à stagiaire@clermont.snes.edu en indiquant vos nom, prénom, discipline et un numéro de téléphone afin que nous vous rappelions que ce soit pour vous aider à formuler vos voeux ou pour toute autre question.

Pour être informée sur votre année de stage, l’actualité, nos métiers, nos publications, nos réunions et stages, être conseillée et accompagnée tout au long de l’année, nous vous conseillons de remplir notre fiche contact spéciale stagiaires 2024-2025

 Affectation des lauréates de concours : toutes nos infos ICI
 Mémo stagiaires 2024-2025 : à consulter ICI
 Etudiantes contractuelles alternantes : Lire notre 4 pages
 Candidates aux concours : Lire notre 4 pages
 Frais de déplacement pour concours : comment se faire rembourser ?
 Indemnité forfaitaire de formation : comment en bénéficier ?
 Frais de déplacement / transports : quelle prise en charge ?
 Reclassement : quelle prise en compte des activités antérieures ?

Dernière minute :
La loi dite de « transformation de la fonction publique » de 2019 a fait voler en éclat de nombreuses garanties liées au statut de fonctionnaire. Elle a considérablement dégradé les conditions d’affectation des lauréates des concours pour leur année de stage. Cinq ans après, les stagiaires continuent de payer très cher la remise en cause du paritarisme. Lire article : Lauréates des concours : affectations à l’aveugle

Adhérez, ré-adhérez, faites adhérer au SNES-FSU

Pour connaître vos droits, pour défendre nos professions, pour rejoindre un collectif solidaire, que vous soyez professeure, CPE, PsyEN, AESH ou AED, titulaire ou contractuel-le, rejoignez-nous, syndiquez-vous ICI

Edito de fin d’année

A l’issue du deuxième tour des législatives, c’est le soulagement qui prédomine. L’extrême droite n’a pas de majorité absolue et ne gouvernera pas le pays dans les jours qui viennent. Soulagement de voir la menace d’une application immédiate d’un programme raciste, xénophobe et antisocial, aux antipodes des enjeux de l’École, s’éloigner pour l’instant. La participation qui a atteint des niveaux historiques (66,63%) est le symbole de la forte mobilisation pour faire barrage à l’extrême droite.

Le SNES, avec la FSU et une très grande partie de la société civile (associations, syndicats) a activement pris part à ce résultat. Après la dissolution de l’Assemblée nationale, le SNES-FSU a porté ses revendications, appelé à voter pour battre l’extrême droite en soutenant le programme du Nouveau Front Populaire. Dans l’entre deux-tours, le SNES-FSU a appelé les partis politiques à faire le choix du retrait de toutes les candidatures qui seraient les moins bien placées pour battre l’extrême droite et ses alliés ou qui favoriseraient son accès au pouvoir. Dans ce moment grave et historique, le SNES-FSU a pris et assumé ses responsabilités.

Poursuivre la lutte contre les idées d’extrême droite

Cette séquence confirme aussi la place grandissante de l’extrême droite dans notre pays et la libération de la parole raciste et LGBTIphobe depuis les élections européennes. Le RN obtient 143 députés et, après avoir obtenu près de 11 millions de voix lors du premier tour, l’alliance RN/une partie des LR a encore dépassé le cap des 10 millions de suffrages. C’est la preuve d’un enracinement du RN et des idées d’extrême droite dans notre société.

Le SNES-FSU s’inscrit de longue date dans le combat contre l’extrême droite et entend poursuivre cette mobilisation syndicale. Avec la FSU, il poursuivra son travail de décryptage des mesures de l’extrême droite pour montrer leur caractère dangereux, et continuera d’exiger des politiques économiques, sociales, environnementales en rupture avec celles menées ces dernières années qui ont fait le lit du RN. Face au sentiment d’abandon, puissant moteur du vote pour l’extrême droite, il y a urgence à reconstruire et consolider les services publics comme outils de solidarité et de lutte contre les inégalités au cœur de notre modèle social. La lutte contre l’extrême droite passe par des services publics renforcés avec une Fonction publique confortée.

Des mesures d’urgence

Le SNES-FSU appelle à ce que le futur gouvernement prennent des mesures d’urgence, dans l’été, qui donneront le signal d’une rupture claire avec les politiques menées depuis 2017. Dans l’Éducation : abrogation des mesures Choc des savoirs et de la réforme de la formation initiale des enseignant•es et des CPE, deux réformes très contestées et qui ne doivent pas s’appliquer à la rentrée. L’abrogation de la réforme des retraites symbole d’une injustice économique et sociale mais aussi des pratiques autoritaires du pouvoir par Emmanuel Macron qui a refusé d’entendre les organisations syndicales et la rue tout au long du printemps 2023 est aussi un impératif.

Le SNES-FSU s’adressera rapidement au nouveau gouvernement et aux nouveaux élus pour porter ses exigences propres : revalorisation des salaires sans contreparties, amélioration des conditions de travail, abrogation de la loi de Transformation de la Fonction publique et retour du paritarisme, lutte contre la précarité et plan de titularisation pour les contractuel•les, création d’un statut de fonctionnaire de catégorie B pour les AESH… Lire communiqué FSU

Se syndiquer et préparer les luttes

Le syndicalisme permet de porter haut et fort les revendications du monde du travail. C’est par des syndicats forts, écoutés et respectés que des avancées pour les salariées pourront être concrétisées.
Le SNES appelle à se syndiquer massivement et à faire vivre l’activité syndicale. Avec la FSU, il travaille dès maintenant à construire, dans l’unité, les conditions d’une rentrée offensive dans l’action pour faire valoir nos exigences sociales. Rejoignez-nous, syndiquez-vous !

La section académique remercie les militantes mais aussi les adhérentes, dont le nombre a encore fortement augmenté cette année, pour la deuxième année consécutive, pour leur engagement sur le terrain comme dans les luttes menées tout au long de l’année. Plus que jamais, dans cette période troublée, l’action collective est indispensable pour faire face aux attaques contre l’Ecole et contre nos métiers. En renforçant le SNES-FSU, nous nous donnons les moyens de rassembler et de résister.

D’ici-là, excellentes vacances bien méritées à toutes et tous.

Fabien Claveau et Marc Bellaigue, secrétaires académiques
Claire Chartrain Lacombe, Murielle Veisz et Philippe Leyrat, secrétaires académiques adjointes